• Entrepreneneuriat,

Quelle réindustrialisation des territoires ? Le cas du bassin de Thiers

Publié le 12 mars 2015 Mis à jour le 28 mars 2015

L’actualité politique et économique internationale fait la part belle à la réindustrialisation, présentée comme la solution évidente aux difficultés économiques et sociales qui touchent actuellement notre pays et nombre de ses voisins européens. En France, les élections présidentielles de 2012, avec la création, dans la foulée, d’un Ministère dédié au « redressement productif » puis le rapport Gallois sur la compétitivité et, plus récemment, le rapport Innovation 2030, prouvent, s’il en était besoin, à quel point ces questions sont cruciales mais peu aisées dans leur mise en oeuvre.

Au-delà des discours dogmatiques et politiques, à mi-chemin entre la politique
industrielle impulsée dans notre pays par les pouvoirs publics depuis l’aprèsguerre
et la « mode » de la relocalisation, comment cette logique de réindustrialisation
(qui reste d’ailleurs à définir, le terme étant aujourd’hui largement galvaudé) peut-elle s’avérer opérationnalisable ? Les débats actuels envisagent essentiellement cette réindustrialisation au niveau macro. Nous allons ici nous intéresser au niveau méso, articulation entre l’industrie, au sens marshallien du terme, et l’espace (Gilly & Lung, 2005), échelon qui nous semble plus pertinent à la fois pour mieux décrypter les mécanismes à l’oeuvre mais aussi parce qu’un pays est fait d’entités territoriales, formelles ou informelles, qui constituent autant de contextes particuliers pouvant donner lieu à des enseignements spécifiques. Il s’agit donc, grâce une étude exploratoire, de comprendre quels sont les acteurs à l’oeuvre, la manière dont ils déploient une stratégie collective sur leur territoire, en vue d’un développement durable de ce dernier.
Nous proposerons dans un premier temps de mieux cerner le concept de réindustrialisation, en l’ancrant sur la notion de territoire et les politiques industrielles,
permettant d’en proposer une définition. Dans un second temps, nous nous intéresserons au bassin de Thiers, dans le Puy-de-Dôme, petite ville mondialement
réputée pour son activité coutelière mais qui a fait l’objet d’une large reconversion
au cours des dernières années, en partie subie et en partie impulsée par les acteurs du territoire, et qui souhaite aujourd’hui s’affirmer exemplaire en matière de réindustrialisation. Enfin, dans une dernière partie, nous tenterons d’identifier des savoirs et savoir-faire actionnables pour permettre la réindustrialisation d’un territoire.

Mis à jour le 28 mars 2015